“Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont enfants de Dieu.” Rm 8.14

Le mot grec pour conduire est ago. L’image associée le plus souvent à ce mot est celle d’un cheval “conduit” par les rênes.

De la même manière notre parcours devrait être soumis à la volonté de Dieu. Dès l’instant où elle s’exprime, nous devrions partir, sans rechigner, vers l’endroit où Il veut que nous allions, et accomplir la tâche qu’Il nous confie, sans jamais montrer la moindre résistance ou hésitation.

Le mot agoest aussi la racine du mot agon qui a donné en français “agonie”. Cette fois l’image est celle d’un homme en proie à une lutte intérieure intense comme si son âme était torturée par des désirs contraires. Notre nature charnelle veut suivre ses envies, aussi, dès que nous choisissons de marcher selon les directives de l’Esprit de Dieu, un conflit intense se déclenche-t-il entre notre première et notre nouvelle nature. Combien de fois ne vous êtes-vous pas rebellé, pendant votre enfance, contre l’autorité de vos parents, parce que vous n’arriviez pas à les comprendre et que vous n’étiez pas d’accord avec eux.

Nous pourrions peut-être paraphraser le verset ci-dessus de cette façon : “Etre conduit par l’Esprit de Dieu est l’un des privilèges accordés à ceux qui sont devenus enfants de Dieu, même si Lui obéir peut s’avérer souvent une torture mentale !” Si vous souhaitez vivre selon les directives de l’Esprit, Dieu vous accordera, chaque jour, la grâce nécessaire pour surmonter la souffrance du débat intérieur inévitable.

Adressez-Lui donc cette prière : “Seigneur, je désire apprendre à Te suivre en abandonnant entre Tes mains les moindres aspects de ma vie. Aide-moi à comprendre Ta volonté et à réagir sur le champ au moindre appel de Ta part. Au nom de Jésus. Amen”. Puis mettez vos pas dans les Siens et suivez le guide !